Game Changer

Une Belle Peau
Pour Sortir :
Les Conseils de Babillages

L’équipe de The Wink est allée à la rencontre de Capucine, la plume derrière le blog maquillage Babillages. On a voulu avoir son avis sur le maquillage de fêtes et ses astuces pour garder son éclat malgré le stress et les excès de cette période un peu folle. Plutôt minimaliste tout au long de l’année, Capucine aime profiter des soirées pour s’amuser et oser un maquillage plus prononcé. C’est pour elle l’occasion de porter du rouge à lèvres mat.

Son secret pour garder une peau fraîche et lumineuse jusqu’aux douze coups de minuit ? Prendre le temps chaque soir de bien se démaquiller, et ne jamais déroger aux 3 étapes de sa routine Clinique : nettoyer, exfolier et hydrater.

The Wink : Comment aimes-tu te maquiller pour aller en soirée ?
Capucine : Dans la vie de tous les jours, je me maquille très peu. Donc quand je sors, c’est LE moment où je peux m’amuser. Alors que ma mère m’a toujours dit : « Tu te maquilles soit les yeux, soit la bouche » … et bien, pour mon maquillage de fêtes, c’est les deux ! J’évite le nude, j’insiste sur les yeux smoky et j’ose porter un rouge bien prononcé. J’aime particulièrement les Clinique Pop Mat qui sont hyper confortables : grâce à leur effet baume, ils ne marquent pas les stries des lèvres. Et ça, c’est vraiment top. Ma couleur préférée et le Ruby Pop (qu’elle portait pour notre interview).

TW : Comment fais-tu pour garder une peau lumineuse malgré les soirées et tout le maquillage ?
Capucine : Depuis toute petite, ma mère m’a appris à mettre du démaquillant le soir pour enlever les impuretés de la journée. J’enchaîne ensuite avec le Basic 3 Temps. Je commence par le savon liquide que je fais mousser, puis j’applique la Lotion Clarifiante pour peau sèche à mixte. L’intérêt ? Exfolier ma peau en douceur, et enlever les petites peaux mortes. Dernière étape, mais pas des moindres : celle du gel hydratant. Elle est très utile pour redonner à la peau tout son confort après la lotion.

TW : Et que penses-tu de la Lotion Clarifiante ?
Capucine :
Je l’ai achetée pour la première fois il y a des années. A l’époque, comme j’avais beaucoup de problèmes d’acné, on me l’avait recommandée pour assainir ma peau et éviter les imperfections au quotidien. Et ça a marché ! Ce qui est génial avec ce produit, c’est que je n’ai plus à me maquiller : mon teint est naturellement plus lumineux, mon grain de peau plus net et on peut voir mes taches de rousseur !

TW : Et en hiver ? Est-ce que tu as un rituel particulier à nous conseiller ?
Capucine : Comme j’ai la peau naturellement sèche, il faut que je fasse attention à bien m’hydrater et à me démaquiller quotidiennement si je ne veux pas avoir de boutons qui apparaissent ! Du coup, je mets beaucoup de crèmes nourrissantes, comme l’Emulsion Hydratante Tellement Différente +, et de masques pour le visage. Je peux en faire jusqu’à 3 par semaine. Ça me relaxe avant d’aller me coucher. Parfois, j’en mets même à mon copain, quand on regarde la télé à deux : c’est notre petit rituel de couple.

TW : Est-ce que tu as une routine beauté du matin ?
Capucine :
Oui ! Au réveil, je mets simplement un peu de lotion et de la crème hydratante. Je ne porte jamais de fond de teint en journée, seulement en soirée. Donc le matin, j’applique juste ma BB Cream et pour le contour de l’œil, j’utilise le Soin Défatiguant Yeux Pep Start. Depuis que je l’ai découvert, je ne peux plus m’en passer. J’aime bien terminer en faisant des petits tapotements jusqu’aux tempes, ça me réveille complètement ! En plus, la texture est agréable et fait une super base pour le maquillage.

TW : En dehors des crèmes, que fais-tu pour prendre soin de ta peau pendant ces périodes un peu folles où les soirées s’enchaînent ?
Capucine :
Je ne bois pas beaucoup d’alcool, je n’aime pas trop ça. Par contre, je bois beaucoup d’eau et de thé pendant la journée : ça m'hydrate de l’intérieur. Avant, je lisais ce genre de conseils dans la presse féminine et je n’y croyais pas du tout. Mais essayez à votre tour, et vous en verrez les effets !

 

Photos : Giacomo Bretzel | Article : Rachel Hayes